Qu’est-ce que Notre-Dame de l’Ouÿe ?

  • L’abbaye de l’Ouye est une abbaye Grandmontaine, construite vers 1163, à la suite d’une donation faite par Louis VII dit ‘le jeune’ ou ‘le Pieu’, premier mari d’Aliénor d’Aquitaine.
  • La tradition raconte que ce lieu fut dédié à Dieu, alors que Louis VII, s’étant égaré dans la forêt, beaucoup plus étendue qu’aujourd’hui, fut finalement entendu et secouru par les siens, alors qu’il se trouvait en ce lieu ; le roi donna à l’ordre des Grandmontains, les bois et les terres de l’Ouye, en 1163.
  • L’ordre des grandmontains a pour origine Saint Etienne de Muret, ermite, qui crée vers 1080 une petite communauté, au Nord Est de Limoge ; à sa mort en 1124, la première abbaye Grandmontaine née dans le petit village de Grandmont au nord Est de Limoges. Il y en aura jusqu’à 150 en France comprenant environ 900 clercs, au 13° siècle.

 

  • Un peu d’histoire :
    • A la suite de la construction des bâtiments de l’Ouye, le jeune roi Louis VII et sa nouvelle épouse, Adèle de Champagne, c’était sa troisième, (il avait épousé en seconde noce Constance de Castille, morte en couche, 6 ans après leur mariage) vinrent , sans doute pour prier et obtenir du ciel un fils si longtemps attendu; Philippe Auguste naitra par la suite, et sa présence sur Dourdan est remarquable, notamment au travers de la construction du château… (Il y avait préalablement, à proximité de l’emplacement du château actuel, un castelet en bois réalisé par Hugues Capet qui servit de résidence de chasse au roi, Louis VII).
    • L’abbaye de l’Ouye sera occupée par les Grandmontains jusqu’en 1770, qui correspond au début du déclin de l’ordre ; quelques année plus tard, notamment, on assiste à la destruction de la maison mère ‘Grandmont’, qui sera vendue pièce par pièce par l’évêché de Limoge en vue de la construction de son palais épiscopal; l’ordre des Grandmontains aura vécu plusieurs périodes difficiles, notamment des rebellions entre les clercs et les frères convers, en particulier au 13° siècle; il y aura, une profonde réorganisation de l’ordre par Jean 22 au début du 14° siècle.
    • Après 1770, l’abbaye passe sous l’autorité des bénédictines jusqu’à la révolution….
    • Après la révolution, l’abbaye est vendue en tant que bien national à des marchands de Dourdan, puis devient la propriété de Mr Parmentier au début du vingtième siècle, qui souhaitait y faire revenir une communauté religieuse. Il fait restaurer l’abbaye et notamment la chapelle en 1908 et y laissera toute sa fortune… En 1945, les ursulines rachètent l’ancien prieuré qui devient une maison d’accueil et de prière.

 

  • Le diocèse de Paris rachète les lieux en 2015, pour y construire de nouveaux bâtiments, afin d’accueillir des groupes de retraitants, jusqu’à 210 personnes en hébergement complet…..par ailleurs, le site peut accueillir, en particulier le WE, une cinquantaine de scouts, sous tente, en complément d’activité.
  • Le fonctionnement actuel est confié, sous la responsabilité du Vicaire épiscopal du diocèse de Paris en charge de l’Enfance et Adolescence, à une fraternité constituée de couples, de deux prêtres et d’une équipe d’étudiants en année école de vie qui accueillent les groupes et entretiennent les lieux.